Mercredi 16/01/2019 12:23   |   Admin  Dernière mise à jour effectuée il y a 1 heure
- + Taille texte  |   Mentions Légales  |   Plan du site  
Ok
Quand Marlieux avait deux gares...

QUAND MARLIEUX AVAIT DEUX GARES...


Il est intéressant et amusant de savoir que, de 1879 à 1934, il y eut deux gares en service à Marlieux :

- L’une pour la Compagnie du Chemin de fer des Dombes dont la ligne allait de Bourg à Lyon,

- L’autre pour la ligne de Marlieux à Châtillon sur Chalaronne . Le train qui l’empruntait portait le nom de  Châtillonnaise  ou Galoche.

L'histoire de ces deux lignes est indissociable du nom de l'homme qui consacra sa vie à les promouvoir  Alphonse CLEMENT-DESORMES.

Né en 1817 ,ingénieur à la compagnie Saint-Gobain, maire de la Chapelle du Châtelard où il vit dans son château , il fonde en 1846 les Hauts Fourneaux,Forges et Ateliers de la construction d'Oullins d'où sortent des locomotives.

L'histoire commence par la création de la ligne Bourg-Lyon sur laquelle va se "greffer" en 1879 celle reliant Marlieux à Chatillon sur Chalaronne.


1/ LA LIGNE BOURG-LYON


24 août 1856

Monsieur Goiffon, maire de Marlieux,demande au conseil municipal de se prononcer sur le projet d’un chemin de fer qui traverserait la Dombes et la relierait aux grands centres de population qui l’entourent.

Le conseil tout entier s’associe à toutes les communes concernées en faveur de la création de ce projet et remercie ceux qui en ont eu l’heureuse initiative.

Pour l’obtenir plus facilement, les plus « gros » propriétaires de Marlieux sont décidés à céder gratuitement tous leurs terrains traversés par ce chemin de fer qui sortira la Dombes de l’état malheureux où elle se trouve ….

Le Conseil émet aussi le vœu que la ligne projetée suive à quelque exception près, la route N°83 allant de Bourg à Lyon, devenue pour ainsi dire déserte depuis la création du chemin de fer de Genève, ce qui a replongé la Dombes dans l’état d’oubli et de misère où elle se trouvait quelques années auparavant.

Le 24 août 1862, sa Majesté l’Empereur accorde à la Dombes un chemin de fer allant de Lyon à Bourg par Villars et un dessèchement de 6 hectares d’étangs au moins.

L’année suivante, monsieur Mangini et ses fils créent la Compagnie du chemin de fer de la Dombes.


18 juin 1865

« Le Conseil municipal expose à l’Administration Supérieure que la gare de Marlieux dont l’emplacement a été primitivement désigné au lieu dit «  la Mitaine », ne peut être établie qu’au village , au chevet de l’église parce que placée là, elle se trouve au centre de quatre chemins aboutissant aux communes de Châtillon, le Châtelard,St Georges,St Germain, St Nizier et Châtenay.

- Le développement de la gare établie au village de Marlieux ne gênera en rien les constructions tandis que si l’on établissait la gare à la Mitaine, plus tard peut-être, on y construirait quelques maisons qui formeraient une seconde agglomération loin de toute surveillance et qui finirait par devenir un lieu de désordre pour la commune.

- La gare placée à la Mitaine serait nuisible aux intérêts de toutes les communes voisines pour n’être utile qu’à celle du Plantay et encore seulement pour aller à Bourg car la commune du Plantay ira de préférence à la gare de Villars qui lui supprimera 7 km sur le parcours de Lyon…. »

Le 1er septembre 1866, la Compagnie du Chemin de fer de la Dombes ouvre la ligne reliant Bourg à Sathonay puis Lyon Croix Rousse. Après le refus de Chatillon et Chalamont d’accueillir la ligne , le choix du tracé s’est fait par Villars . A Marlieux , le maire monsieur Rémond cède gratuitement à cette Compagnie l’emplacement de la gare près du village et la commune en prépare l’accès.

On apercoit le bâtiment en haut de l'avenue de la gare.

Peu de changements , si ce n'est qu'il y a deux voies....

Le 7 mai 1872, la Compagnie du Chemin de fer de la Dombes deviendra Compagnie des Dombes et des Chemins de fer du Sud-Est.

A partir du 28 septembre 1874, cette dernière arrêtera son service de voyageurs et de marchandises à Sathonay alors qu’il se faisait jusqu’à Lyon.Cette décision est prise à la suite d’une demande de péage sur le tronçon Sathonay-Lyon , devant des difficultés financières rencontrées par la Compagnie des Chemins de fer de Lyon- Sathonay.


7 novembre 1875 : le conseil municipal considérant :

- Que depuis l’arrêt des trains de la Dombes à Sathonay, le transport des marchandises est devenu impossible entre Marlieux et Lyon.

- Qu’il résulte de cette interruption des inconvénients de toutes sortes pour les voyageurs et une perte de temps considérable…

- Que les habitants de la Dombes ont souscrit de leurs deniers pour l’établissement du chemin de fer, qu’ils ont donné pour la plus grande partie les terrains nécessaires à son établissement, non pas en vue d’une ligne s’arrêtant à Sathonay mais allant directement à Lyon…

- Que le service direct s’est fait pendant de nombreuses années et n’a été interrompu que depuis la vente de la ligne de Sathonay-Lyon.…..

- Que si le ministre se croit sérieusement impuissant pour faire rétablir le service direct, il reste au gouvernement un moyen , c’est le rachat de la ligne de Sathonay-Lyon

En conséquence, le conseil, à l’unanimité, demande à l’administration de mettre fin à la situation actuelle …

En 1883, Monsieur Mangini accepte le rachat de la Compagnie du chemin de fer des Dombes par le PLM (Paris-Lyon-Marseille.) Une deuxième voie est mise en service et un raccordement se fait vers Lyon-Perrache . Pendant la guerre de 1914-1918 une des deux voies est sacrifiée pour récupérer l’acier.


2/ LE PETIT TRAIN MARLIEUX CHATILLON dit "la Galoche"

Une deuxième gare est crée à Marlieux en 1879

Vue des 2 bâtiments : actuel à droite, gare pour Chatillon à gauche

Bénie le 9 août 1879 par l’évêque de Belley, la ligne sera mise en service le 14.

Voici un extrait de son INAUGURATION tiré du Courrier de L’Ain du 12 août 1879

« L’inauguration de la voie ferrée de Marlieux à Châtillon a eu lieu hier par un soleil magnifique. A 9 heures et demie, les invités étaient reçus , à la gare de Marlieux sur la ligne des Dombes, par Monsieur Clément Desormes,le concessionnaire et le créateur de la nouvelle ligne….

Sur les rails tout neufs, un bijou de locomotive et 2 wagons aussi confortables qu’élégants attendent les voyageurs. L’avant de la locomotive est ornée de bouquets et de drapeaux ; des oriflammes se balancent aux fenêtres des maisons voisines . Enfin, le signal du départ est donné….

C’est un charme de traverser en 25mn la distance qui sépare Marlieux de Châtillon

La voie est excellente et les roues glissent sur les rails sans imprimer aux wagons ni ballottements ni secousses.

Cette petite ligne de Marlieux à Châtillon est appelée à faire école, croyons nous. tout y est nouveau : l’écartement des rails à 1 m, leur poids de 16kg,la distribution des traverses, les charmantes machines de 9 tonnes en marche, construites par le Creusot sur un type entièrement inédit et indiqué par Monsieur Clément Desormes.

Pour les voitures, elles sont aussi coquettes que douces et confortables et la Compagnie Française Bonnefand, qui les a exécutées sur les données du concessionnaire, en a reçu de nombreux compliments, avant leur expédition de Paris.

Il est généralement admis que notre pays de Dombes est aussi plat que monotone . Pourtant, le chemin de fer de Marlieux à Châtillon a des remblais de 5 et même de 8m75.

Mentionnons un pont de 6 m à Marlieux et un autre sur la Chalaronne de 22 m de longueur et 9 m de hauteur, d’où l’on a une vue charmante.

Disons encore que la plus forte courbe ,celle qui part de la gare de Marlieux, a 200m…


Le pont de Marlieux. A ses pieds le lavoir.

Le prix de revient ce cette ligne à voie étroite, longue de 11km environ est à peu de choses près de 52 000 Francs par km. Les subventions qui lui ont été attribuées s’élèvent à 160 000 francs environ. On voit de suite qu’elle est la part des sacrifices qu’a dû s’imposer monsieur Clément Desormes pour doter la Dombes d’un chemin de fer qui était un essai et qui va probablement devenir un bon exemple …….

Le train s’arrête au Châtelard, première station : là, des rafraîchissements attendent les invités qui descendent dans un coquet jardinet ; madame Clément Desormes fait avec beaucoup de bonnes grâces les honneurs de ce premier temps d’arrêt . On stationne quelques minutes aussi au Moulin des Champs, puis le train file à toute vapeur sur Châtillon.

Presque toute la population est accourue pour saluer le premier convoi pénétrant dans la gare où il est accueilli par monsieur Robelin maire ,à la tête du conseil municipal , par la Société des Trompes Châtillonnaises qui sonne des fanfares et par la Société Philharmonique qui fait entendre ses meilleurs morceaux.

Pendant que la locomotive donne dans la gare une répétition de toutes les manœuvres usitées, nous remarquons que monsieur Clément Desormes est très entouré et très fêté ; les habitants de Châtillon font éclater tout haut leur sympathie et leur reconnaissance pour le créateur de cette ligne qui va les mettre en relation directe soit avec Bourg soit avec Lyon…….

Il est 2 heures, le train qui nous a amenés nous remporte à Marlieux .Là, chacun se sépare en se donnant rendez-vous à Châtillon dimanche prochain 17 août pour des courses et en faisant des vœux pour que ce jour là, un aussi brillant soleil prête ses rayons à une fête aussi bien réussie que celle à laquelle on venait d’assister. »

Le 17 eurent lieu à Châtillon les courses hippiques et l’inauguration du chemin de fer avec feu d’artifice et bal public.

Ce petit train :  la Châtillonnaise , plus communément appelé  la Galoche roulait à 20 km/h sur une voie à écartement étroit (1m). Il pouvait transporter 40 tonnes de marchandises et 36 voyageurs.

Les travaux d’infrastructure , menés très rapidement à la pelle, à la pioche, à la brouette, employèrent une importante main d’œuvre locale.

A Marlieux, la gare était à côté de celle de la ligne Lyon Bourg d’où l’intitulé Marlieux et ses deux gares.

A 500 mètres de celle-ci, la ligne traversait la route de Marlieux à Chatillon par un passage à niveau gardé, muni de barrières métalliques roulantes.

La maison de la garde- barrière comportait outre le logement, une pompe pour aspirer l’eau du Renom et la déverser dans un réservoir situé à l’étage , où les locomotives venaient pour faire le plein.

A la Chapelle du Châtelard, une ancienne ferme qui deviendra l’actuel restaurant« les Platanes »,servait de gare avec salle d’attente, magasin , buffet et logement.

Une halte avait lieu à Moulin des Champs encore baptisée arrêt des pêcheurs puis on arrivait à Châtillon sur Chalaronne où se trouvaient le dépôt et l’atelier d’entretien des machines.

Un projet initial prévoyait un souterrain de 125 m qui devait passer sous le vieux château à Châtillon mais. Il sera abandonné.


Trois allers et retours assuraient les correspondances PLM à Marlieux.

Des trains supplémentaires circulaient les jours de foires et marchés,pour les pèlerinage à Beaumont ou les courses hippiques à Châtillon.

En 1880, la compagnie employait 17 personnes.

L’exploitation de la ligne se déroule sans problèmes jusqu’à l’année 1917, pendant laquelle un grave accident conduit la société exploitante au bord de la faillite : 2 trains se télescopent aux Vannières. (manque de personnel à cause de la guerre, pas de ligne télégraphique ni téléphonique. )

Il y eut un blessé léger mais toute la nuit, il fallut rechercher les vaches échappées du train.

La gare d'arrivée à Chatillon sur Chalaronne . A noter le pont tournant sur lequel s'engage la locomotive.
(cliquez pour agrandir)

La Châtillonnaise est alors rachetée par le département puis la régie départementale des Tramways de l’Ain l’exploite à partir du 1er Juillet 1919. Elle diminue les effectifs et en 1922 et décide de ne plus maintenir de garde barrière pour surveiller le passage à niveau qui fonctionne depuis la création de la ligne Marlieux Châtillon.(Il faudrait que la commune verse à la Régie 60 francs par mois ce qui lui est impossible.)

Les propriétaires intéressés sont mis en demeure de couper leurs haies à la hauteur réglementaire pour permettre aux mécaniciens d’apercevoir les voitures et à celles-ci de voir le train 

Les barrières sont enlevées de façon à indiquer au public que le passages à niveau n’est plus gardé, et des poteaux indicateurs sont placés pour indiquer la dangerosité du lieu .

Toutes ces mesures d’économie sont insuffisantes et le 1er mars 1934, le petit train devenu non rentable, s’arrête de rouler. Les cars qui conduisaient directement les voyageurs à Lyon avaient sonné le glas de la Galoche.

Au dire des anciens, son dernier voyage s’est terminé dans un sifflement incessant qui s’est perdu peu à peu dans le lointain.

Le père de Charlot Thévenet avait eu le plaisir de conduire cette machine de 1918 à 1920. On peut d’ailleurs voir son portrait sur le mur du Musée du Train miniature à Châtillon.


2 mars 1936

Le tronçon de la ligne Marlieux Châtillon allant de la gare au pont du Renom  et formant un talus, est acheté par la commune. Il servira de chemin reliant le quartier de la gare et de la gendarmerie au lavoir et au quartier du pont.

L'un des bus qui sonnent le glas de la Galoche


13 juin 1949

La ligne de tramway de Marlieux à Châtillon est déclassée.

La commune fait l’acquisition de l’ancien dépôt de Marlieux et de l’ancienne plate forme en remblai de la voie ferrée.

Cet ancien dépôt sera plus tard transformé en salle des fêtes.


SOURCES

  • Délibérations du conseil municipal de Marlieux
  • Les Tramways de l’Ain de Henri Domengie (certaines photos tirées de ce même ouvrage)
  • Le chemin de fer en Dombes par Henri Domengie dans "la Dombes 1900-1975 " SIRP Rhône-Alpes
  • Chemin de fer d’intérêt local de Marlieux à Châtillon (aux archives départementales.)
  • Article du journal le Courrier de l'Ain en date du 12.août 1879

(i) Article créé le 22/06/2012   -   Modifié le 01/10/2012 16:46:49         *  Article consulté 9846 fois
(i) Mots-clés    marlieux (32)   chatillon (24)   ligne (23)   dombes (17)   chemin (16)   compagnie (11)   train (10)   monsieur (9)  


> Dans la même catégorie...

Lundi 06/02/2017
 
Mercredi 25/11/2015
 
Lundi 04/02/2013
 
Lundi 31/10/2011
 
Vendredi 16/09/2011
 
Mardi 31/05/2011

Vie de la Commune : les trente dernières années

Noëlle COINTET secrétaire à la Mairie de MARLIEUX depuis le 1er septembre 1979 a pris sa retraite le 1er mai 2011. Dans son lors du "pot" de départ , elle décrit avec beaucoup de cœur le métier qui fut le sien , et fait un récapitulatif de la vie de la commune pendant les 30 dernières années.
Lire la suite
Samedi 16/01/2010
 
Mardi 13/10/2009
 
Lundi 27/04/2009
 


> Actualités à la une...

 

2019 : le Maire et son équipe ont présenté leurs Voeux

Dimanche 6 janvier , c'est la traditionnelle "cérémonie" des Vœux à la salle des Fêtes , qui permet au Maire et à l'équipe municipale de faire le bilan de l'année écoulée et de dresser les perspectives pour l'année qui commence. Beaucoup de monde car à cette occasion les nombreuses associations du Village sont mises à l'honneur..

Un nouveau site pour la Communauté de Communes de la Dombes

Découvrez le nouveau site de la Communauté de Communes de la Dombes ,qui vous donnera de nombreuses informations utiles au quotidien..
Lire la suite
Ico  Vie Pratique - Associations - 11/01/2019

Liste des Associations de Marlieux

Voici la liste mise à jour des associations de Marlieux.
Lire la suite
Ico  La Commune - Vie locale - 03/12/2018
 

Le repas du CCAS attire 73 de nos "Ainés"

Malgré quelques défections de dernière minute de nombreux Anciens étaient présents à la salle des Fêtes en ce samedi 1er décembre..
 

Appartements communaux à louer à Marlieux

3 appartements T4 seront prochainement libérés dans l'ancienne Gendarmerie , appelée Résidence des Platanes . Renseignements ci dessous.
 

Suivi des travaux sur la Commune: dernières nouvelles

Cette rubrique donne un aperçu des chantiers sur la commune et est actualisée très régulièrement..
 

La Fête du village : merci au Comité des Fêtes !

Vendredi 7 décembre , dans la cour de l'école , sous des chapiteaux bienvenus ( un peu de pluie au début) la Fête du village a attiré beaucoup de monde..
 

Le nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU) est en place

Le Conseil Municipal a validé par délibération du 26 mars la révision du PLU et il est exécutoire à la date du 9 mai 2018.
Ico  Scolaire Jeunesse - Pôle Enfance - 11/12/2018
 

Pôle Enfance : Programme et Inscriptions pour les mercredis de Janv.-Fév.2019

L'association Pôle Enfance de Marlieux vient de publier.
 

Bientôt un pylone pour les antennes téléphoniques

Un déplacement de l'antenne Orange située sur le château d'eau est prévue dans le courant du premier semestre 2019 , sur un pylône édifié au voisinage de la salle des Fêtes.Quelques informations..


> Articles les plus populaires...

Ico  Scolaire Jeunesse - Ecole privée - 30/11/2014

L'école Saint-Jean Bosco

Présentation de l'école Fondée en 1983 à Bourg en Bresse (rue des Anciens Combattants) et installée à Marlieux (château de la Ville) en 1999, l'école Saint Jean Bosco est dirigée depuis 2003 par les prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X.
Lire la suite
 

Pompiers de Marlieux : un siècle d'histoire

PETITE HISTOIRE DE LA COMPAGNIE des POMPIERS.
Ico  La Commune - Marpa le Renon - 03/01/2014
 

Informations sur la Marpa le Renon

Coordonnées de la Marpa le Renon.
Ico  La Mairie - Publications - 16/01/2019
 

Compte-rendus du Conseil Municipal

Retrouvez les derniers compte-rendus du conseil municipal.

Tri des ordures ménagères : un challenge !

Bien trier vos Ordures Ménagères (OM) est essentiel: d'abord par civisme mais aussi que parce que c'est vous qui payez ! En 2008 les quantités étaient les suivantes.
Lire la suite

Tourisme-commerces-artisans-industries

Liste des entreprises non exhaustives,en particulier pour les auto-entreprises.
Lire la suite


> Rubriques et catégories d'articles sur le site...

Mairie de Marlieux
Place de la mairie
01240 MARLIEUX
Tél.  04.74.42.86.30
Fax. 04.74.42.80.03
mairie.marlieux@wanadoo.fr
Dernières parutions
16/01/2019
Compte-rendus du Conseil Municipal
 
16/01/2019
Suivi des travaux sur la Commune: dernières nouvelles
 
16/01/2019
ENEDIS annonce une coupure d'électricité
11/01/2019
Liste des Associations de Marlieux
08/01/2019
PROCHAINES MANIFESTATIONS
07/01/2019
Rappel des règles de collecte des ordures
06/01/2019
2019 : le Maire et son équipe ont présenté leurs Voeux
 
06/01/2019
La salle des Fêtes saccagée , le véhicule municipal volé : stop !
 
31/12/2018
Date du prochain Conseil Municipal
 
31/12/2018
Un nouveau site pour la Communauté de Communes de la Dombes
27/12/2018
Appartements communaux à louer à Marlieux
 
23/12/2018
Opération "Colis de Noël" par les membres du CCAS
 
18/12/2018
Population à MARLIEUX : les chiffres en vigueur au 1er janvier 2019
18/12/2018
information importante : Inscription sur les listes électorales
18/12/2018
Bientôt un pylone pour les antennes téléphoniques
 
18/12/2018
Les pompiers vous présentent leur nouveau calendrier
 
14/12/2018
Repas de Noël à la Marpa le Renon
 
11/12/2018
Pôle Enfance : Programme et Inscriptions pour les mercredis de Janv.-Fév.2019
 
09/12/2018
La Fête du village : merci au Comité des Fêtes !
 
03/12/2018
Une publication de la communauté de Communes de la Dombes
03/12/2018
Kermesse de l'école saint Jeau Bosco : Noël arrive !
 
03/12/2018
Le repas du CCAS attire 73 de nos "Ainés"
 
01/12/2018
ADAPA : Aide aux personnes de l'Ain
 
01/12/2018
OFFICE DU TOURISME - IDEES DE SORTIES
 
23/11/2018
Marché de Noël organisé par l'école Saint Jean de Bosco
Lettre d'information
Inscription
Veuillez indiquer votre email pour recevoir la lettre de la mairie de marlieux dès sa parution !

  Valid

Téléchargement
Vous pouvez télécharger directement la lettre en cliquant sur le lien ci-dessous.

►  Télécharger la lettre

Météo Marlieux
Météo Marlieux © meteocity.com
Ico Mentions Légales

Directeurs de la publication
Jean-Paul GRANDJEAN
Joel FAGNI
Pierre MILLET

Auteurs des articles
Gerard DESPLANCHE
Jean-Paul GRANDJEAN
Joel FAGNI
Pierre MILLET
Said BERRAKAM

Responsable technique et hébergement
Logo Mighty Prods
ResponsableMike GILBLAS
Adresse postaleRoute de Saint-Nizier
01240 MARLIEUX
Téléphone04-74-42-85-64
Emailmightyprods@gmail.com

Utilisation des cookies
Le site utilise des cookies uniquement pour mémoriser les préférences visuelles du visiteur (taille de la police). Il est possible, en configurant le navigateur utilisé, de refuser l'utilisation des cookies, à noter néanmoins que la mémorisation des paramètres visuels de l'utilisateur ne sera plus fonctionnelle dans un tel cas.

Liste de diffusion de la Newsletter
Le fichier d'adresses électroniques constitué sur ce site a pour but d'informer les personnes qui ont souscrit volontairement à ce service (Newsletter). En aucun cas les adresses communiquées ne seront utilisées à d'autre fin que l'information et la communication, ou cédées à des fins commerciales.

Les fichiers ayant pour seules finalités la constitution et l'exploitation d'un fichier d'adresses à des fins d'information ou de communication externe en rapport avec les activités de la collectivité, à l'exclusion de toute sollicitation commerciale, sont dispensés de déclaration en vertu de la délibération de la CNIL du 9 mai 2006 (Dispense n°7).

Pour se désinscrire de la liste de diffusion, il suffit d'en faire la demande auprès de la mairie par email.