Lundi 12/04/2021 18:03   |   Admin  Dernière mise à jour effectuée il y a 1 jour
- + Taille texte  |   Mentions Légales  |   Plan du site  
Ok
les soeurs de Saint Joseph à Marlieux

LES SŒURS DE SAINT JOSEPH A MARLIEUX

 

Tirée de l'étude des documents communaux, "petite Histoire" de cette congrégation religieuse basée à Bourg en Bresse qui a prodigué soins et enseignement  sur la commune de Marlieux pendant près d'une centaine d'années.

 

 5 FEVRIER 1852►

Monsieur GOIFFON adjoint au maire, expose au conseil que monsieur Joseph ROUX, curé de Marlieux, décédé le 12 décembre 1851, à l’âge de 54 ans (dont la tombe est visible contre le mur sud de l'église), a fait don par testament à  la  " Fabrique " * de l’église de Marlieux, de tous ses biens mais avec plusieurs conditions : entre autres, celle de fonder une école pour filles.

 * La "Fabrique" est le conseil chargé de gérer les biens et revenus de l’Eglise.

 

 

 Tombe de Joseph ROUX curé de marlieux située contre l'église

3 MARS 1853►

L’inspecteur primaire écrit à monsieur le Recteur de l’Ain :

"La Fabrique fournira à deux religieuses un traitement annuel et une maison actuellement existante composée d’une grande pièce pour la tenue de la classe, d’un réfectoire, de deux chambres à coucher, d’un grenier, d’une cave, d’un bûcher et d’un grand jardin…..

Les jeunes personnes recevront gratuitement une éducation donnée par des maîtresses bien préparées à remplir l’importante et utile mission qui leur sera confiée."

C'est le bâtiment situé en face de l’église qui sera mis à la disposition des religieuses.

 

8 SEPTEMBRE 1853►

La congrégation des sœurs de Saint Joseph dont le siège est à Bourg en Bresse est autorisée à fonder un établissement de son ordre dans la commune de Marlieux.

 

12 JUILLET 1854►

Le conseil de la Fabrique demande l’autorisation de vendre quelques terrains pour faire face aux emprunts qu’il a été obligé de contracter pour payer les dettes et remplir les conditions du legs du curé Roux.

 

11 JUIN 1868►

L’inspecteur primaire écrit à l’inspecteur d’académie de Bourg :

"La commune de Marlieux possède une seule école fréquentée en moyenne par 80 enfants ( 33 garçons et 47 filles en 1867) ; cette école est entièrement gratuite et dirigée par des religieuses …Ces dames reçoivent de la Fabrique un traitement annuel de 500 francs.

Depuis environ 14 ans que ces religieuses sont à Marlieux, elles ont rendu d’importants services en donnant aux enfants une éducation chrétienne, en prodiguant les soins aux malades et se sont attirées par là, les sympathies des autorités locales et de la population  …mais la commune vient de s’ imposer d’énormes sacrifices, pour faire construire, avec l’aide de l’état, une maison d’école de garçons dont on a l’intention de confier la direction à un instituteur laïque.

L’école de Marlieux est une école publique mixte et je peux dire que j’ai vu peu de maisons de ce genre mieux tenues."

 

28 MAI 1875

Le maire, monsieur GIVORD et le Conseil Municipal estiment que l’établissement d’une salle d’asile c'est-à-dire d’un lieu destiné à soigner les  nécessiteux est d’une utilité incontestable, et votent:

                   # une subvention au profit de la Fabrique pour la création de l'asile dans les locaux jouxtant la résidence des religieuses, place de l'église

                   # un traitement annuel pour une religieuse de Saint Joseph de la Congrégation de Bourg appelée à diriger la salle d’asile.

Le même jour, le conseil de la Fabrique accepte la demande du Sous Préfet que la salle d’asile bien qu’installée dans un de ses immeubles, soit communale.

C’est ainsi que pendant longtemps, on a pu lire « L’ASILE » au-dessus de la porte qui fait face à l’entrée de l’église.

 

2 JUIN 1875►

Le sous-préfet de TREVOUX écrit au Maire de Marlieux :

J’ai lu avec intérêt la délibération du conseil municipal proposant d’établir une salle d’asile dont l’utilité est incontestable en raison de l’extension qu’a prise en peu d’années la population ouvrière de cette localité…..(En 1876, la population était de 664 habitants).

 

12 SEPTEMBRE 1875►

Le Conseil municipal demande une subvention à la Fabrique paroissiale pour l’établissement de la salle d’asile.

 

ANNEES 1876-1877►

Sœur Anthelmène ( Rolandez) est nommée directrice de l’ asile.

 

12 FEVRIER 1888►

 Le Maire explique au Conseil que la pharmacie tenue par les religieuses a été fermée par décision de Monsieur le Préfet.

Cette fermeture occasionne de grands inconvénients du fait de l’éloignement de toute autre pharmacie, non seulement pour Marlieux mais encore pour de nombreuses communes voisines qui venaient s’y approvisionner.

 

ANNEE 1904►

Extrait du "bulletin GORINI ** " trouvé aux Archives Municipales de Bourg :

"Monsieur Raymond, à la mort de sa fille unique, en 1904, laissa ses propriétés et son château pour un hospice sous la direction des religieuses de Saint Joseph.

Il y fut lui-même le premier hospitalisé et soigné, jusqu’à sa mort en 1910. Les huit lits sont ordinairement occupés en hiver. En été, on y reçoit des convalescents. Pendant les vacances, un certain nombre d’institutrices libres viennent s’y reposer."

**GORINI Jean Marie Sauveur 1803 - 1859, né à Bourg en Bresse prêtre auteur de  " la Défense de l’Eglise " publié en 1853.

 

 

L'hôpital façade ouest côté jardin

6 FEVRIER 1905►

Le Conseil de Fabrique demande en vue de l’exécution du legs Roux fait en 1851, l’installation de sœurs hospitalières comme garde-malades. 

Le conseil prie  Monsieur le Préfet de bien vouloir revenir sur sa décision et autoriser l’ouverture de l’officine tenue par les religieuses, soit comme précédemment soit sous le contrôle d’un pharmacien

.

 

Façade est côté entrée principale

 

PREMIERE GUERRE MONDIALE►

Pendant la première guerre mondiale, le château devient le HA n°26 SSBM c'est-à-dire Hôpital Auxiliaire numéro 26 de la Société de Secours aux Blessés de Militaires.

Hôpital de 25 lits et ceci du 29 septembre 1914 au 18 août 1917.

Installées dans le château donné par monsieur Raymond, les sœurs hospitalières soignent les soldats blessés ou malades. C'est pour cette raison que longtemps cet établissement sera nommé par les habitants du village "l'hôpital".

 

 

Militaires de la première guerre mondiale dans les jardins de l'hôpital

APRES GUERRE►

Les sœurs vont rester dans le château  jusqu’en 1949.

Elles y prodigueront des soins, pansements ou piqûres aux habitants du village. Mais elles donnent aussi des cours de piano, font de la couture de façon remarquable, réalisant de très beaux ouvrages, découvrant avant l’heure les " loisirs créatifs".

 Un patronage, dont notre historienne Denise se souvient encore pour l'avoir fréquenté, et qui avait lieu le jeudi, permettait aux enfants du village d’aller s’ébattre dans le parc magnifique.

Toute la population de MARLIEUX a ainsi pu profiter d’une façon ou d’une autre de la présence des sœurs de la Congrégation de Saint Joseph durant une centaine d’années.

 

 


(i) Article créé le 28/08/2010   -   Modifié le 28/08/2010 17:07:58         *  Article consulté 7650 fois
(i) Mots-clés    marlieux (13)   conseil (10)   fabrique (9)   joseph (8)   eglise (8)   religieuses (8)   monsieur (8)   asile (8)  


> Dans la même catégorie...

Lundi 06/02/2017
 
Mercredi 25/11/2015
 
Lundi 04/02/2013
 
Vendredi 22/06/2012
 
Lundi 31/10/2011
 
Vendredi 16/09/2011
 
Mardi 31/05/2011

Vie de la Commune : les trente dernières années

Noëlle COINTET secrétaire à la Mairie de MARLIEUX depuis le 1er septembre 1979 a pris sa retraite le 1er mai 2011. Dans son lors du "pot" de départ , elle décrit avec beaucoup de cœur le métier qui fut le sien , et fait un récapitulatif de la vie de la commune pendant les 30 dernières années.
Lire la suite
Samedi 16/01/2010
 
Mardi 13/10/2009
 
Lundi 27/04/2009
 


> Actualités à la une...

Ico  La Commune - Vie locale - 11/04/2021
 

COVID : les Infirmières de Marlieux ont vacciné au village.

La vaccination est notre seule arme !.
 

CORONAVIRUS : NOUVELLES de la MAIRIE

Dernières nouvelles :la diffusion du virus au plus haut Prudence plus que jamais.
 

La vente de tartes du Sou des Ecoles connait un bon succès

Une bonne météo , mais surtout le besoin de se retrouver en cette période de crise , et une organisation parfaite du bureau du Sou des Ecoles.
 

Belle ouverture pour la truite

La Gaule de Marlieux peut se réjouir du succès de la journée consacrée à l'ouverture de la truite..
Ico  La Commune - Vie locale - 03/03/2021

Une nouvelle action de l'association Al.é.lavie

L'association Al.é.lavie , en partenariat avec France Transplant , prépare une manifestation pour favoriser les échanges entre personnes transplantées et proches de donneurs d'organes pour laisser place à l'expression des sentiments de reconnaissance et aux remerciements.
Lire la suite
Ico  La Commune - Vie locale - 13/03/2021
 

Les résidents de la Marpa le Renon enfin vaccinés !

Jeudi 11 mars 2020 : les doses sont disponibles et l'on vaccine les résidents.
Ico  La Commune - Vie locale - 07/02/2021

Pour aider à la propreté du village ?

Les espaces verts sur la place de la mairie sont constamment souillés de déjections canines ( en français plus usuel "merdes de chiens") , ce qui est évidemment un problème d'hygiène pour les enfants qui jouent dans l'herbe , les passants distraits et les employés communaux lors de la tonte.
Lire la suite

Ordures ménagères : la redevance incitative se met en place

Les consignes de tri sélectif ne changent pas (communiqué du 28 janvier 2021).
Lire la suite
 

Vous pouvez consulter le nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU)

Le Conseil Municipal a validé par délibération du 26 mars la révision du PLU et il est exécutoire à la date du 9 mai 2018.Il est maintenant en ligne dans son intégralité. Mode d'emploi ci-dessous..


> Articles les plus populaires...

 

Images d'hier et d'aujourd'hui

Voici quelques photos de Marlieux, photos d'hier et d'aujourd'hui.
Ico  Vie Pratique - Associations - 05/08/2020

Football club

Les villages de MARLIEUX et SAINT PAUL DE VARAX ont fusionnés en 1999 pour donner naissance au Football Club ST PAUL-MARLIEUX. Le club compte en 2020 210 licenciés réparti en catégorie débutant, poussins, benjamin, séniors et vétérans.
Lire la suite
Ico  Scolaire Jeunesse - Ecole privée - 30/11/2014

L'école Saint-Jean Bosco

Présentation de l'école Fondée en 1983 à Bourg en Bresse (rue des Anciens Combattants) et installée à Marlieux (château de la Ville) en 1999, l'école Saint Jean Bosco est dirigée depuis 2003 par les prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X.
Lire la suite
 

Pompiers de Marlieux : un siècle d'histoire

PETITE HISTOIRE DE LA COMPAGNIE des POMPIERS.
Ico  La Mairie - Publications - 06/01/2021
 

Compte-rendus du Conseil Municipal

Retrouvez les derniers compte-rendus du conseil municipal.

Tourisme-commerces-artisans-industries

Liste des entreprises non exhaustives,en particulier pour les auto-entreprises.
Lire la suite


> Rubriques et catégories d'articles sur le site...

Ico Mentions Légales

Directeurs de la publication
Ajoux
Jean-Paul GRANDJEAN
Joel FAGNI
Pierre MILLET

Auteurs des articles
Ajoux
Jean-Paul GRANDJEAN
Joel FAGNI
Pierre MILLET
Said BERRAKAM

Responsable technique et hébergement
Logo Mighty Prods
ResponsableMike GILBLAS
Adresse postaleRoute de Saint-Nizier
01240 MARLIEUX
Téléphone04-74-42-85-64
Emailmightyprods@gmail.com

Utilisation des cookies
Le site utilise des cookies uniquement pour mémoriser les préférences visuelles du visiteur (taille de la police). Il est possible, en configurant le navigateur utilisé, de refuser l'utilisation des cookies, à noter néanmoins que la mémorisation des paramètres visuels de l'utilisateur ne sera plus fonctionnelle dans un tel cas.